Mon compte Devenir membre Newsletters

Faites de votre véhicule votre meilleure pub!

Publié le par

Grâce au marquage publicitaire, votre véhicule utilitaire peut devenir votre meilleur outil de communication. Voici quelques règles à respecter pour en optimiser l'impact.

Depuis qu'elle a créé sa boutique de fleurs, Cécile Farges apporte un soin particulier au marquage publicitaire de son véhicule. « Avant même de lancer ma société, j'ai songé à floquer mon véhicule. Autant profiter de mes nombreux déplacements en Ile-de-France, de mes allées et venues au marché de Rungis et des livraisons à domicile! », s'enthousiasme la dirigeante de l'enseigne Des fleurs à la maison, à Mouroux (Seine-et-Marne).

Pour que l'impact de la publicité sur un véhicule utilitaire soit optimal, plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Le marquage doit être soigné, le message clair et compréhensible. La cohérence de l'information est un gage de professionnalisme pour l'entreprise. Il faut aller à l'essentiel et ne mentionner que les éléments indispensables, à savoir: le nom de l'entreprise, son activité principale, la ville et le numéro de téléphone, voire le site internet. Car, si le véhicule est en déplacement, les passants et conducteurs n'ont parfois que quelques secondes pour assimiler le message. « Il est primordial d'être concis, confirme Emmanuel Binet de Smartprint, entreprise spécialisée dans le marquage de véhicule. Si le commerçant exerce plusieurs activités, il doit se recentrer sur son coeur de métier afin de ne pas noyer le client. » Il est également conseillé d'inscrire les coordonnées de la boutique à l'arrière de l'utilitaire, pour que les automobilistes qui suivent ou sont arrêtés derrière le véhicule puissent prendre connaissance de l'information et la mémoriser.

Un message lisible pour être compris

Autre paramètre d'importance: la lisibilité du message. « Les caractères doivent être déchiffrables de près comme de loin. Il est possible d'utiliser une police traditionnelle, comme Arial, mais également des polices plus originales, très élancées avec empattement aux extrémités », explique Emmanuel Binet.

Question couleur, comment se démarquer de la concurrence?

Dans l'inconscient collectif, certaines teintes sont associées à des professions. Cependant, les choses évoluent. « Les codes couleur sont en train d'exploser. Un atout supplémentaire pour les professionnels qui peuvent se permettre plus de fantaisie », indique Emmanuel Binet. Il est toutefois préférable de rester sobre et de miser sur un maximum de deux à trois coloris pour parvenir à un résultat harmonieux. « Opter, par exemple, pour des lettres orange sur un véhicule rouge n'est pas une bonne solution, car le message sera peu lisible », souligne Samuel Lépine, dirigeant de la société de marquage Coltapub.

Une procédure simple et rapide

Pour se distinguer, il existe une autre astuce. « L'insertion d'un logo est un excellent moyen de fédérer votre clientèle et de développer un sentiment d'appartenance. Mais attention, la couleur du logo doit être en harmonie avec le véhicule afin d'assurer une cohérence globale », explique Samuel Lépine.

Une demande de marquage sur véhicule utilitaire peut être très rapide. Il suffit, dans la majorité des cas, de renseigner un formulaire avec les informations relatives à votre société, le type et la couleur du véhicule ainsi que le nombre de vitres. Deux à trois jours plus tard, le prestataire revient vers le commerçant avec plusieurs propositions de maquettes et de textes.

Si son budget est serré, le professionnel a la possibilité de réaliser lui-même la pose. « C'est un procédé assez simple. L'autocollant se pose à l'aide d'un mélange d'eau et de savon sur un support sec, sain et sans poussière. Attention, cependant: il faut prendre soin de chasser toutes les bulles d'air lors de la manipulation. » Le chef d'entreprise peut également opter pour des plaques magnétiques, idéales pour ceux qui changent de véhicule régulièrement ou qui utilisent leur voiture de fonction comme véhicule personnel le week-end. Toutefois, cette méthode nécessite un peu plus d'entretien que des autocollants dans la mesure où les plaques aimantées se détériorent lorsqu'elles sont exposées au soleil.