Mon compte Devenir membre Newsletters

Elle revisite l'épicerie de quartier

Publié le par

Dans sa boutique, Sabine de Soyres propose, à toute heure, des cadeaux gourmands pour invités pressés. Installée dans le IXe arrondissement parisien, elle espère bientôt ouvrir deux nouvelles «échoppes» dans la capitale.

L'échoppe? C'est le nom d'un nouveau caviste-épicerie fine qui a ouvert ses portes en février rue des Martyrs, à Paris. Une boutique gourmande de plus dans ce quartier? Pas si sûr. Car L'échoppe, c'est avant tout un concept inspiré des «convenience stores» américains. Ces magasins où les clients trouvent de tout et à toute heure. La boutique est ainsi ouverte du lundi au samedi jusqu'à 22 h, et le dimanche de 11 h à 14 h pour que personne n'arrive les mains vides lorsqu'il est invité. C'est d'ailleurs la base line du magasin. Sabine de Soyres, la dirigeante, a réfléchi à son projet durant six mois. Elle a ainsi défini les attentes des clients envers un commerce de proximité gourmand. Surtout, elle a cherché à mettre en oeuvre un concept duplicable en franchise.

@ DR

Joli mais réfléchi

Sabine de Soyres a donc tout misé sur son image de marque. Elle a travaillé le logo avec des spécialistes et aménagé l'intérieur de sa boutique avec des architectes. Le but? Créer une identité forte pour, qu'à terme, « le lieu devienne aussi incontournable que «la supérette du coin» mais en plus chic », explique la jeune femme. Parallèlement le visiteur a le choix entre quatre catégories de produits: vins et champagnes, chocolats, épicerie fine et fleurs. L'échoppe joue aussi la carte du conseil, grâce à des fiches produits mises à la disposition des curieux. D'ailleurs, les clients n'hésitent pas à faire des petites folies puisque le panier moyen est à 27 euros. Il faut dire que Sabine de Soyres mise sur la qualité. Tous les produits sont, en effet, goûtés. En outre, elle fait appel à 35 petits producteurs qui ont tous un point commun: « Ils ont compris que le design du package compte tout autant que son contenu », affirme la dirigeante.

Enfin, pour asseoir rapidement la notoriété de sa marque, les heures plus creuses de la journée sont consacrées au service aux entreprises, notamment via la création de coffrets-cadeaux. Mais Sabine de Soyres utilise également ce temps pour développer son réseau. Elle prévoit en effet deux, voire trois ouvertures parisiennes en 2012. L'une dans un quartier familial, l'autre dans un quartier d'affaires, à chaque fois proche des métros. De quoi rendre L'échoppe incontournable aux yeux des Parisiens.

Repères

> Raison sociale
L'échoppe by Sabine SARL
> Activité
Commerce d'alimentation
> Ville
Paris (IXe arr.)
> Année de création
2011
> Dirigeante
Sabine de Soyres, 32 ans
> Effectif
2 personnes
> CA 2011 prévisionnel
Entre 180 kEuros et 250 kEuros