Mon compte Devenir membre Newsletters

Elle reprend un commerce avec l'aide d'un réseau

Publié le par

Parce que l'envie et la motivation ne sont pas suffisantes pour assurer la reprise d'un magasin, Constance Titeux a fait appel au dispositif «Passer le relais - Commerce». Un soutien qui lui a permis d'ouvrir sa boutique de chocolat et de thé sans faux-pas.

L'épicerie du rond-point Saint-Charles, dans le XVe arrondissement de Paris, ne s'est pas transformée en une boutique de chocolat et de thé au look contemporain en un claquement de doigts. Si à peine sept mois ont été nécessaires à Constance Titeux pour ouvrir ce commerce, il a malgré tout fallu égrener un chapelet de démarches administratives. Et ce ne sont pas ses six années passées en agence de design qui avaient préparé la jeune femme à faire face à cette aventure. «Avoir mon propre magasin était un rêve, puis j'ai mûri le projet Mais je n'avais pas idée des différentes étapes à suivre!»

Le processus, fastidieux, a été simplifié grâce à un réseau d'accompagnement de reprise d'activité commerciale. En répondant, en janvier, à une annonce pour une transmission de fonds de commerce à Paris, l'apprentie commerçante a l'agréable surprise de joindre, non pas les locataires sur le départ, mais une conseillère des chambres de commerce et d'industrie d'Ile-de-France. C'est ainsi que Constance Titeux entre en relation avec le dispositif «Passer le relais - Commerce». Nathalie Revah, l'experte qui s'occupe de la transmission de cette boutique, va suivre le projet depuis la constitution du dossier jusqu'à la vente du pas-de-porte. «Spécificité parisienne, le local appartient à la Régie immobilière de la ville. Passer par une telle structure implique de très longues démarches, mais ma conseillère a simplifié la tâche grâce à sa connaissance du système.» Conseils pour adapter son dossier au bailleur et aux banques, relance pour accélérer les procédures, mise en contact avec un notaire expérimenté... Les compétences et la disponibilité de cet intermédiaire se sont révélées des plus efficaces.

Grâce à «Passer le relais - Commerce», Constance Titeux a gagné du temps dans ses démarches administratives.

@ DR

Grâce à «Passer le relais - Commerce», Constance Titeux a gagné du temps dans ses démarches administratives.

La jeune trentenaire a signé l'accord en avril, soit trois mois après la première visite du local, dont elle a fait une boutique de chocolat et de thé inaugurée en septembre dernier.

«Passer le relais - Commerce»: un réseau francilien
Créé en 2001, «Passer le relais - Commerce «est un réseau constitué par les chambres de commerce et d'industrie de Paris - Ile-de-France. Il a pour but d'accompagner cédants et repreneurs dans leurs démarches depuis la phase de réflexion à la mise en relation des deux parties, jusqu'à la cession de l'activité. Le dispositif assure environ 200 mises en relation par an et propose des modules de formation administrative, juridique et fiscale. Gratuite pour les repreneurs, l'adhésion annuelle des cédants s'élève de 125 Euros à 250 Euros HT selon le chiffre d'affaires. Rens.: www.passerlerelais.ccip.fr

Repères

- Raison sociale: ChocolaThé
- Activité: Chocolaterie
- Ville: Paris (XVe arr.)
- Année de reprise: 2008
- Dirigeante: Constance Titeux, 30 ans
- Effectif: 1 personne