Mon compte Devenir membre Newsletters

Elle relooke son tabac et gagne un prix

Publié le par

Design. Véronique Dubessy, a fait appel à un architecte d'intérieur pour rénover son bureau de tabac. Un concept primé par le Grand Prix Design Points de Vente de Lyon.

Centre commercial La Part- Dieu, à Lyon. Intrigués, les passants s'arrêtent devant la devanture pour le moins atypique d'un buraliste. Il faut dire que le «Smoke Shop», anciennement La maison du fumeur, entièrement rénové en 2006, revêt un design singulier. Véronique Dubessy, qui gère ce point de vente depuis plus de six ans, témoigne: «Je voulais rompre avec l'image vieillotte des bureaux de tabac, surtout que nous sommes implantés dans un centre commercial, avec des enseignes qui ne lésinent pas sur le design Une boutique attrayante et originale apparaît comme un plus dans un secteur d'activité qui subit des crises successives» Selon la confédération des buralistes, au moins 2 000 débits de tabac ont fermé depuis janvier 2003.

Mais pour Véronique Dubessy, pas question de broyer du noir. Grâce aux travaux, sa boutique de 28 m2, longue, étroite et sombre s'est transformée en un espace de vente agréable, original et cohérent. Une rénovation qui s'est vue récompensée, en mars dernier, par le Grand Prix Design Points de Vente, créé en 2004 par la chambre de commerce et d'industrie de Lyon. «Il s'agissait avant toute chose d'améliorer la fluidité de la circulation dans la boutique, défaire rentrer davantage de clients et de rendre le lieu plus agréable», explique la commerçante, qui peut désormais recevoir jusqu'à 2000 clients par jour et même plus de 2 500 le samedi.

Véronique Dubessy a su faire du Smoke Shop un espace de vente attrayant et original.

Véronique Dubessy a su faire du Smoke Shop un espace de vente attrayant et original.

Capter l'oeil des passants

 

Pour ce faire, l'idée d'Hervé Moreau, architecte d'intérieur, était de capter l'oeil des visiteurs du centre commercial pour les attirer à l'intérieur du tabac, grâce à un travail de courbes sur le plafond, de couleurs et de lumière. Très remarqué également par le jury du Grand Prix et les clients: le graphisme du logo évoquant la fumée d'une cigarette. Ce relooking a coûté environ 102000 euros aux commerçants. Pour quel résultat? «Les trois quarts des clients ont été positivement étonnés par ce concept original Mais, vu que l'activité a légèrement baissé en ce début d'année, il est difficile de mesurer réellement l'impact du nouveau concept en termes de chiffre d'affaires Néanmoins, le design du point de vente a permis de développer les ventes de produits de plus haut de gamme, davantage générateurs de marge», souligne Véronique Dubessy. Les cigares ont ainsi enregistré une augmentation d'environ 20% du chiffre d'affaires. Le comportement des clients semble lui aussi avoir changé: «Nous avons aujourd'hui moins de problèmes d'incivilité. Comme si le beau suscitait le respect»

Repères

- ACTIVITE
Débit de tabac
- RAISON SOCIALE
SmokeShop
- VILLE
Lyon (Rhônes- Alpes)
- ANNEE DE REPRISE
2001
- DIRIGEANTS
Véronique et Sébastien Dubessy, 32 et 35 ans
- EFFECTIF
5
- CA 2006
5 000 000 euros

A savoir

A la suite des trois dernières éditions du Grand Prix Design Points de Vente, la CCI de Lyon a mesuré l'impact de l'aménagement d'un point de vente. Sur les 113 commerçants ayant participé à ce concours, 80% déclarent que leur chiffre d'affaires a augmenté suite aux travaux. Les participants notent plus particulièrement un impact significatif sur le profil et le nombre de clients.