Mon compte Devenir membre Newsletters

Elle ouvre son salon de thé aux poussettes

Publié le par

Café. Devant ses propres difficultés à trouver des lieux adaptés aux jeunes enfants, Laurence Constant a eu Vidée de créer à Paris un salon de thé qui accueille les tout-petits, avec jouets, espaces aménagés et produits spécifiques.

Des chaises hautes, des jouets dans un coin tapissé de coussins, des lampes colorées en forme de ballons... Le Poussette Café, créé à Paris par Laurence Constant en mai 2007, est conçu pour accueillir les parents avec leurs enfants de 0 à 3 ans. «Je n'ai pas perdu mon habitude de voyager beaucoup après avoir eu ma première fille, raconte la commerçante, elle-même maman, et j'ai expérimenté combien c'était difficile de se déplacer avec une poussette. Les établissements en France ne sont pas adaptés, contrairement aux pays anglo-saxons. En Irlande, où j'ai fait mes études, on voit d'ailleurs des enfants dans les pubs.» Outre le salon de thé avec des menus proposés aux tout-petits, des espaces sont aménagés pour faciliter la vie des jeunes mamans, plus rarement des papas, cadres trentenaires en congé de maternité ou parental: entrée large, garage à poussettes, table à langer dans les sanitaires.

Pour aller encore plus loin dans l'esprit de rencontre parents-enfants, la gérante a lancé en septembre dernier des ateliers, trois à cinq par semaine, animés par des professionnels. Contes, chant prénatal ou encore leçon de portage de bébé en écharpe, les activités se déroulent dans une salle spécifique, aménagée au sous-sol L'ancienne cadre commerciale espère ainsi accroître la fréquentation de son salon de thé, pour l'instant très fluctuante.

Repères

- Raison sociale
Le Poussette Café
- Activité
Salon de thé, vêtements, jouets et accessoires pour enfants
- Ville
Paris (IXe)
- Date de création
Mai 2007
- Dirigeante
Laurence Constant, 31 ans
- Effectif
2 personnes
- CA
NC

Un éventail de services complet

Laurence Constant propose également une gamme de produits dédiés à l'univers de l'enfance. Dans son commerce couleur pastel, décoré de dessins d'une illustratrice de livres pour enfants, auteur du logo du lieu, elle vend en effet des cadeaux de naissance, des jouets, des vêtements... et des couches à l'unité, pour dépanner. Estimant que son concept répond à l'attente des jeunes parents, elle s'est donnée 18 mois pour devenir rentable et se verser un salaire, grâce au bouche à oreille dans le quartier et sur le Web, via les forums et blogs dédiés aux mamans.