Mon compte Devenir membre Newsletters

Elle invite Anna Gavalda à dédicacer son dernier livre

Publié le par

Librairie. Plus de 200 exemplaires vendus en une journée et des clients enchantés. C'est le bilan dressé par Nathalie Iris à l'issue de la séance de dédicaces d'Anna Gavalda, organisée dans sa boutique.

Selon Nathalie Iris, «recevoir une célébrité est formidable pour booster la notoriété et le chiffre d'affaires d'un petit commerce».

Selon Nathalie Iris, «recevoir une célébrité est formidable pour booster la notoriété et le chiffre d'affaires d'un petit commerce».

«Combien pèse le dernier livre d'Anna Gavalda?» La question est posée par Nathalie Iris, gérante des Mots en Marge, une librairie située à La Garenne-Colombes, en région parisienne. En ce 29 mai, la commerçante a organisé un quiz, avec cadeau à la clé, pour faire patienter ses clients venus rencontrer l'auteur de La Consolante, son dernier roman. La libraire n'en est pas à son coup d'essai: depuis l'ouverture de sa boutique, en septembre 2005, elle a déjà organisé une quinzaine de dédicaces. Mais le succès d'Anna Gavalda change la donne.

L'aventure a commencé un mois et demi avant le jour J. Devant l'insistance de ses clients pour organiser une signature avec l'auteur d'Ensemble, c'est tout, Nathalie Iris contacte les éditions Le Dilettante, puis écrit une lettre de motivation afin de convaincre la romancière. «J'y ai évoqué mon statut de libraire indépendante, car je sais quelle y est sensible, mais aussi les dédicaces déjà organisées et le désir de mes clients de la rencontrer», se souvient la commerçante. Après avoir eu l'accord de la romancière, Nathalie Iris organise sa communication: trois semaines avant l'événement, elle envoie un mailing aux 350 contacts de son fichier clients. Une alerte qu'elle renouvelle dix jours, puis trois jours avant la rencontre. Parallèlement, elle placarde des affichettes, qu'elle a confectionnées elle-même, dans les commerces et les bibliothèques environnants. La difficulté de l'opération? Anticiper le nombre d'ouvrages à commander. D'ailleurs, les 200 exemplaires prévus se sont révélés insuffisants. «Heureusement, j'avais de petits cartons blancs, destinés à noter des références, sur lesquels mes clients ont fait signer l'auteur pour les coller ensuite dans les livres commandés.» Forte de son expérience, Nathalie Iris a su optimiser les 45 m2 de sa boutique: «J'ai mis en place un système de numéros, pour que les clients puissent se détendre autour d'un buffet à l'extérieur, au lieu d'attendre serrés dans une file», indique la libraire, qui avait pris soin de recommander aux habitués d'apporter quelques victuailles. Bilan: environ 250 ouvrages vendus pendant la journée, contre une quarantaine habituellement. Et des lecteurs qui n'oublieront pas de sitôt leur rencontre avec l'auteur.

Repères

- Raison sociale
Les Mots en marge
- Activité
Librairie
- Ville
La Garenne-Colombes (Hauts- de-Seine)
- Année de création
2005
- Dirigeante
Nathalie Iris, 45 ans
- Effectif
Une personne
- CA 2007
200 000 Euros