Mon compte Devenir membre Newsletters

Elle impose la loi du bio

Publié le par

A la barre de son entreprise depuis décembre 2010, Carine Nouar, ancienne juriste, est déterminée à imposer sa marque et devenir la première pâtisserie bio et solidaire de Limoges.

De l'organisation et de la rigueur. Pour piloter Simplibio, sa pâtisserie bio implantée à Limoges, Carine Nouar applique les recettes de son ancien métier de juriste. «Avant d'être un bon pâtissier, il faut connaître les techniques de gestion d'une entreprise et disposer d'un bon bagage juridique», estime-telle. Son changement de vie, elle l'a effectué en 2008, après avoir exercé pendant plus de dix ans en tant que juriste. La raison? «Ma fille est allergique aux oeufs et je ne trouvais pas dans le commerce de pâtisseries adaptées. J'ai donc pris l'habitude de lui confectionner des gâteaux biologiques. Cela m'a donné envie de changer de métier. »

Carine Nouar, Dirigeante de Simplibio

«Avant d'être un bon pâtissier, il faut connaître les techniques de gestion d'une entrée et disposer d'un bon bagage juridique. »

Jusqu'à 8 000 pâtisseries par jour

Elle se lance alors dans la création de son affaire. Pour y arriver, elle est accompagnée par le Réseau Entreprendre, association de chefs d'entreprise qui l'aide dans ses démarches administratives et lui octroie un prêt d'honneur de 20000 euros. Le credo de la jeune dirigeante? Intégrer la problématique des intolérances alimentaires et confectionner des gâteaux sans huile de palme et allégés en sucre. Convaincue que le biologique et le développement durable sont à la portée de tous, la pâtissière utilise des matières premières bio et travaille avec des fournisseurs locaux.

Et la recette prend. Un an après, Simplibio tourne à plein régime. La boutique peut fabriquer jusqu'à 8000 pâtisseries par jour. La botte secrète de Carine Nouar? Apporter à ses recettes une touche de féminité et de fraîcheur. Elle a ainsi revisité ses moelleux en version cacao-raisin, orties-pépites de chocolat ou encore orties-framboise. Cette formule séduit les cantines scolaires de la région, pour qui les produits bio font partie intégrante d'une démarche d'éducation.

Pour développer son chiffre d'affaires, la dirigeante entreprend de développer sa gamme et d'étoffer son équipe, actuellement composée d'une salariée. «D'ici à la fin 2012, j'ai l'intention de recruter cinq personnes éloignées de l'emploi, confie Carine Nouar. Je souhaite leur donner un coup de pouce et leur offrir une formation en interne qui permet de toucher à la fois à la logistique, à la livraison et au contact client. » Une démarche solidaire et engagée à l'image de son projet.

Bio

- 1974
Naissance à Chamalières (Auvergne).
- 1996
Obtention d'une double maîtrise de droit.
- 2008
Rencontre avec le Réseau Entreprendre.
- 2010
Ouverture de Simplibio.
- 2011
Recrutement et formation d'un salarié éloigné de l'emploi.