Mon compte Devenir membre Newsletters

Elle crée un salon pour attirer les clients

Publié le par

Négociante en carrelages, Claire Masia organise, chaque année en septembre, un SaIon de l'habitat, qui attire plus de 3 000 visiteurs en trois jours et lui procure une certaine notoriété.

Comment se faire connaître lorsque l'on a ouvert, depuis peu, un magasin de carrelages dans une petite commune rurale et que l'on cible à la fois les particuliers et les entrepreneurs du bâtiment? Claire Masia, la dynamique propriétaire du négoce Hall Carrelage Normandie de Doudeville (Seine-Maritime), a trouvé la réponse. Moins d'un an après l'ouverture de son commerce, elle a décidé de monter ex-nihilo un Salon de l'habitat, où les exposants sont les professionnels du bâtiment des alentours et les visiteurs, des particuliers. «L'idée est de réunir les porteurs de projets et les professionnels», résume la commerçante. Mais pour Claire Masia, qui arbore le logo de son commerce sur tous les documents publicitaires et assure l'organisation, il s'agit également d'un formidable vecteur de visibilité. Les particuliers prennent connaissance du magasin et de son offre (elle tient elle-même un stand), tandis que le négoce tisse des liens avec les exposants.

Depuis 2005, Claire Masia organise un Salon de l'habitat à Doudeville, en Seine-Maritime.

@ DR

Depuis 2005, Claire Masia organise un Salon de l'habitat à Doudeville, en Seine-Maritime.

Rigueur et ténacité

Pour autant, passer du statut de commerçante à celui d'organisatrice de salon ne s'improvise pas. Ténacité et rigueur sont indispensables. «J'ai commencé à solliciter la mairie de Doude ville pour obtenir une salle, environ un an avant le lancement du premier salon, en 2005, explique-t-elle. Puis, j'ai visité d'autres Salons de l'habitat de la région pour voir leur organisation. Enfin, j'ai fait une liste des professionnels susceptibles de prendre un stand, avant d'entrer en contact avec eux...Tout ceci en continuant d'assurer le quotidien dans mon magasin!»

Concernant la publicité, Claire Masia ne lésine pas sur les moyens: lors de la dernière édition, l'organisatrice a consacré 5 000 euros aux encarts dans la presse locale, sur un budget de 14000 euros au total. Le travail n'aura pas été vain. Plus de 3 000 visiteurs se sont pressés en un week-end auprès des 25 exposants, lors de la seconde édition, close le 10 septembre dernier. Au total, le Salon de 2006 occupait près de 400 mètres carrés, répartis sur une salle municipale et deux chapiteaux extérieurs. Avec, comme l'année précédente, un effort porté sur les démonstrations. «Je demande à chaque exposant défaire, sur son stand, des animations qui illustrent son savoir-faire, et que les visiteurs apprécient», relate Claire Masia. Carrelage complet d'une cabine de douche, taille de pierre et autres démonstrations d'une machine à couper du bois font ainsi chaque année leur effet auprès des visiteurs. Quant aux retombées, Claire Masia estime qu'elles peuvent se manifester tout au long de l'année: «Certains exposants qui se sont fait connaître lors du Salon décrochent des chantiers plusieurs mois après.» Hall Carrelage Normandie a, pour sa part, doublé la fréquentation de son point de vente. Après ces deux éditions réussies, Claire Masia envisage de reproduire l'expérience, à un rythme accéléré et d'organiser un nouveau salon au printemps 2007, dans la commune voisine de Saint-Valéry-en-Caux.

Repères

- RAISON SOCIALE
Hall Carrelage Normandie
- VILLE
Doudeville (Seine-Maritime)
- DIRIGEANTE
Claire Masia, 37 ans
- EFFECTIF
2 personnes
- CA 2005
NC