Mon compte Devenir membre Newsletters

Des mesures en faveur de l'apprentissage

Publié le par

Atteindre les 800 000 alternants d'ici à 2015. C'est l'objectif que s'est fixé le gouvernement pour enrayer le chômage des jeunes, annonçant, début mars, par la voix de Nicolas Sarkozy, un train de mesures destinées à booster l'apprentissage. Les TPE pourront bénéficier d'une exonération totale de charges durant six mois, pour toute embauche supplémentaire d'un jeune en alternance, que ce soit dans le cadre d'un contrat de professionnalisation ou d'apprentissage.

Le dispositif sera également simplifié en ce qui concerne les maîtres d'apprentissage ou encore la succession de deux contrats de professionnalisation. Le statut d'apprenti ouvrira, par ailleurs, des droits identiques à ceux des étudiants (restauration scolaire, hébergement, autres réductions). L'association de formation professionnelle des adultes (Afpa) travaille, quant à elle, à la sensibilisation des dirigeants et des jeunes. Pour ce faire, elle a lancé mimars sa première campagne nationale «+Pro, plus qu'une formation, un emploi». Le but ? Redonner toute sa place à l'entreprise en tant qu'acteur. « Plutôt que de se focaliser sur les dispositifs réglementaires, nous avons abordé le sujet de manière qualitative en pensant l'alternance comme un système pédagogique innovant et fondamentalement moderne, alternatif à l'Education nationale », explique Chantal Farant, directrice de la communication de l'Afpa, laquelle prévoit le recrutement de 13 000 jeunes en contrat de professionnalisation d'ici à décembre 2011, soit deux fois plus qu'en 2010.