Mon compte Devenir membre Newsletters

De l'Essec à l'Atelier de Chocolat

Publié le par

Guillaume Hermitte a un parcours atypique. Etudiant dans une grande école de commerce, il choisit en dernière année de monter sa propre affaire de chocolat équitable.

Il flotte dans l'air une forte odeur de chocolat. Quelques clients attablés sirotent leur boisson chaude au son d'une musique sud-américaine, pendant que d'autres font la queue à la caisse pour repartir avec un ballotin. Installé dans le XVIIe arrondissement de Paris, Puerto Cacao l'Atelier de Chocolat s'adresse aux amateurs de cacao sous toutes ses formes. Guillaume Hermitte a ouvert sa boutique il y a un an, mais l'histoire a commencé en décembre 2004, alors qu'il était en stage au Mexique. Agé alors de 22 ans, il visite une chocolaterie. Fèves de cacao, épices et fruits secs sont les ingrédients de base utilisés par les artisans chocolatiers pour fabriquer une pâte brute. Le jeune homme est séduit par le produit obtenu. «Ca a été un choc, se souvient-il. La pâte de cacao avait un goût différent: une texture moins affinée, plus granuleuse, sans ajout comme c'est le cas dans le chocolat français.»

A seulement 25 ans, Guillaume Hermitte est à la tête d'un commerce qui vend du chocolat équitable.

A seulement 25 ans, Guillaume Hermitte est à la tête d'un commerce qui vend du chocolat équitable.

Un projet qui séduit les clients

tannée suivante, Guillaume Hermitte entre en iernière année de l'Essec, une grande école de:ommerce qui forme surtout des cadres dirigeants de grandes entreprises. Hésitant sur le choix de sa voie professionnelle, il se souvient alors de la visite de cette:hocolaterie mexicaine. Le déclic est immédiat: il:réera sa propre filière de chocolat équitable, pour en aire le commerce. «Je tenais à exercer une activité avec une valeur ajoutée collective», souligne le jeune entrepreneur. >i ses proches ont d'abord été étonnés par son projet,:ompte tenu de son cursus, une trentaine d'entre eux manifestent leur soutien en lui proposant de l'aider faire les travaux avant l'ouverture. «L'aspect équitable intéresse beaucoup, peut-être qu'ils auraient aussi aimé exercer me activité de ce genre», pense Guillaume Hermitte. Mais tout le monde n'a pas la fibre entrepreneuriale... Aujourd'hui, un an après son ouverture, l'Atelier de Chocolat compte déjà une dizaine d'habitués et attire de nombreux curieux. Sans doute séduits par l'originalité des articles: chocolat chaud au piment doux d'Espagne, au cumin ou à la noix de muscade. Pour se procurer les produits, le commerçant se fournit auprès de trois petits cultivateurs vénézuéliens, organisés dans une coopérative.

Ses projets? Peut-être développer le concept de l'Atelier de Chocolat à travers une nouvelle boutique. Avec une priorité: garder le contrôle sur sa filière équitable, pour ne pas perdre le lien avec les petits producteurs.

Repères

- RAISON SOCIALE Puerto Cacao l'Atelie de Chocolat
- ACTIVITE Chocolaterie
- VILLE Paris, XVIIe
- ANNEE DE CREATION 2006
-DIRIGEANT Guillaume Hermitte, 25 ans
- EFFECTIF 4 personnes
- CA 2006
170000 euros