Mon compte Devenir membre Newsletters

Confier sa paye à un prestataire

Publié le par

Si les petites entreprises préfèrent souvent effectuer elles-mêmes leur paye, l'externalisation de ce poste constitue une alternative intéressante. Elle permet de décharger l'entreprise dune tâche sensible, sujette à de multiples erreurs.

 

Etienne de la Bouillerie Cabinet Arènes Conseil

«Un prestataire spécialisé s'engage à garder le secret sur les salaires et les primes.»

Nécessité de se tenir informé d'une législation abondante et changeante, risque de redressement en cas d'erreur, perte de temps... Les raisons de confier sa paye à un prestataire sont nombreuses pour une petite entreprise. La confidentialité des éléments doit également être prise en compte. «Un prestataire spécialisé est un tiers de confiance, qui s'engage à garder le secret sur les salaires, les primes...», estime Etienne de la Bouillerie, expert-comptable au cabinet Arènes Conseils. Sans compter que le stockage des données, avec les contraintes qui lui sont liées en matière de gestion et de sécurité, doit être organisé par l'entreprise...

Vous souhaitez sauter le pas de l'externalisation? Sachez qu'il existe deux démarches possibles. La première, partielle, implique de saisir en interne les données, par exemple sur un logiciel en ligne, qui évite d'installer du matériel ou de suivre une formation. De plus, vos données sont stockées sur un serveur. De cette façon, elles sont à l'abri de vos failles informatiques et accessibles de partout (lieu de travail, domicile...), par plusieurs utilisateurs en même temps, sans coûts supplémentaires. Chez Boss Conseil, par exemple, société spécialisée dans la gestion de la paye des entreprises de moins de 20 salariés, le forfait commence à 124 euros HT par mois, si vous vous engagez sur trois ans. Attention toutefois au choix du prestataire: «Renseignez-vous sur le mode de récupération de vos données en cas de problème, par exemple en cas de dépôt de bilan», conseille Arnaud Valery, chef de marché chez Companéo, société de services à destination des TPE.

Une gestion 100% externalisée

Lorsque le pas de l'externalisation totale est franchi, le réflexe naturel d'une petite entreprise est bien souvent de se tourner vers son expert-comptable. «Il n'existe pas de tarif établi, la facturation étant variable selon la technicité nécessaire», explique Etienne de la Bouillerie. Selon votre activité, le recours à un spécialiste peut alors se justifier. Même si «de plus en plus d'experts-comptables refusent de faire du social, observe Didier Le Bras, dirigeant de Celtipaie, prestataire de services implanté dans le Morbihan. Avec l'augmentation des risques, ils préfèrent se recentrer sur leur coeur de métier.» Reste la solution du prestataire. Tout comme l'expert-comptable, il s'assure de la conformité législative de la paie et du respect des délais. Premier conseil pour choisir le bon interlocuteur: outre les tarifs (13 à 14 euros le bulletin chez Celtipaie), renseignez-vous sur les compétences. «Le problème avec les plateformes de services, affirme ainsi Didier Le Bras, c'est qu'elles ne proposent pas systématiquement de personne attitrée.» La personnalisation du service peut être moins importante qu'avec une petite structure locale. Ensuite, n'hésitez pas à demander des références client pour vous assurer de la qualité de la prestation. Enfin, soyez vigilant sur la disponibilité de votre interlocuteur: horaires correspondant à votre activité, mais aussi réactivité lorsque vous rencontrez un problème.