Mon compte Devenir membre Newsletters

Ca roule pour les centres automobiles

Publié le par

Les centres automobile sont de plus en plus multiservices. Réparation, diagnostic, entretien courant ou produits à la vente, sont autant de solutions développées pour répondre aux attentes des clients.

Les centres automobiles investissent pour développer leur gamme de compétences et de services.

@ POINT S

Les centres automobiles investissent pour développer leur gamme de compétences et de services.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes! L'âge moyen des voitures en France est de 8,9 ans. 40 % d'entre elles ont plus de 150000 km au compteur. Et ce, malgré la prime à la casse. Les automobilistes conservent en moyenne leur véhicule 7,5 ans, jusqu'à ce qu'ils ne puissent plus le réparer. Ce qui fait autant de véhicules qui doivent régulièrement être entretenus par un spécialiste et explique en partie la bonne santé des réseaux de franchises de services automobiles. Mais le vieillissement du parc français ne fait pas tout. Anticipant l'impact de la crise, les professionnels ont investi, répondant aux évolutions technologiques du secteur. L'électronique, désormais partie intégrante des véhicules, oblige les franchises à posséder et maîtriser des outils de diagnostic dernier cri. Ils peuvent ainsi développer leurs domaines de compétences tant au niveau des nouvelles technologies que de la mécanique. «Les prestations en ateliers étaient plutôt basiques, précise Hervé Louvet, franchisé chez Feu Vert, nous avons élargi notre expertise à la mécanique lourde et à la réparation de systèmes complexes, comme la climatisation. »

Un secteur concurrentiel

Le marché évolue grâce aux réglementations européennes. « Depuis le 1er juin 2010, les clients ne perdent plus leur garantie constructeur s'ils font réaliser la première révision de leur véhicule par un centre auto», explique Isabelle Barraille, en charge des recrutements de franchisés chez Maxauto. Pour fidéliser leurs clients, les centres misent sur le développement des services. Christophe Rollet, directeur général de Point S explique, par exemple, avoir « mis en place une solution qui permet aux clients de prendre rendez-vous en ligne. Ils sont ensuite dirigés vers le magasin le plus proche. » La réussite passe également par le développement de la visibilité des réseaux qui accroissent toujours plus leur maillage géographique. Ainsi, Feu Vert compte 307 magasins. Point S possède 400 enseignes, et en ouvre en moyenne 50 par an.

Devenir franchisé du secteur

- Profil recherché
Bon gestionnaire, aimant le service clientèle et s'intéressant au secteur de l'automobile au sens large


- Investissement moyen 150000 Euros (pour l'apport personnel)


- Droit d'entrée 5 000 à 25 000 Euros HT


- Taux de commission moyen
1 à 6 % du CA HT


Redevance publicitaire % variable du CA