Mon compte Devenir membre Newsletters

Ca roule pour les centres automobiles

Publié le par

Si les ménages français surveillent leurs dépenses, certains budgets sont incompressibles. C'est le cas de l'entretien de leur véhicule. Les enseignes de centres auto surfent sur la vague.

Vingt-deux milliards d'euros. C est le montant du marché de l'entretien et du remplacement des pièces automobiles en 2007. Une somme qui ne s'élevait qu'à 13,5 milliards en 1991, selon Nicolas Bultel, président de l'enseigne Roady du groupement des MousquetairesNicolas Bultel s'appuie sur les chiffres d'une étude du Gipa, groupe interprofessionnel de l'automobile.. Le marché a fait un bond et se partage aujourd'hui entre garages traditionnels, concessionnaires, stations-service, etc.

Avec seulement 2,5% des points de vente, les centres automobiles arrivent à grignoter plus de 10 % du gâteau. Leur particularité? Réunir un atelier de mécanique et une large surface de vente (entre 200 et 1500 m2). «Nous bénéficions également d'une image bon marché», ajoute Eric Pokrovsky, directeur général de Feu Vert. Conséquence: les franchises du secteur se déploient sur tout le territoire. Six nouveaux points de vente ont ouvert en 2008 chez Roady, trois chez Autobacs, et sept chez Maxauto, du groupe Norauto. Un succès, dans une conjoncture économique pour le moins morose. Car si les ménages français revoient leurs dépenses à la baisse, ils ont tout de même déboursé en moyenne, en 2007, 722 euros pour l'entretien de leur véhicule, selon Nicolas Bultel.

Avec la baisse des achats «plaisir», les centres auto se positionnent sur l'entretien et e renouvellement des pièces

@ FEU VERT

Avec la baisse des achats «plaisir», les centres auto se positionnent sur l'entretien et e renouvellement des pièces

Un parc automobile vieillissant

Un budget incontournable pour les ménages, car les automobilistes renouvellent moins souvent leurs véhicules. «La moyenne d'âge du parc automobile est actuellement de 8,5 ans, contre 7,5 ans en 2001.

Les dépenses d'entretien et de réparation sont donc plus importantes», confirme le directeur de Roady. Devant la baisse des ventes d'accessoires «plaisir», les enseignes se recentrent donc sur l'indispensable, tout en valorisant les prix bas. Feu Vert se positionne ainsi sur les pneus, tandis qu'Autobacs multiplie les offres promotionnelles sur les articles premier prix.

Devenir franchisé

- Profil recherché Investisseur, manager et gestionnaire


- Investissement moyen De 400 000 à 2 millions d'euros


- Droits d'entrée De 20 000 à 100 000 euros


- Redevance annuelle De 1 à 2,5% du CA HT


- Redevance publicitaire De 2 à 5% du CA HT