Mon compte Devenir membre Newsletters

Bien choisir son fournisseur d'accès à Internet

Publié le par

Internet. On n'imagine pas aujourd'hui travailler sans connexion, mais est-on pour autant correctement équipé? Faut-il choisir le prix ou l'accompagnement? Comment bien connaître ses besoins? Voici les clés pour faire le bon choix.

Internet est devenu incontournable. A l'heure de la dématérialisation des devis et factures, aucune TPE ne peut travailler sans connexion. Selon les besoins, on ne s'adressera pas au même fournisseur d'accès à Internet (FAI). Voici quelques pistes pour faire votre choix parmi les multiples offres du marché. Ce sont les besoins réels de l'entreprise qui déterminent le choix du FAI. Interrogez-vous en premier lieu sur l'usage que votre société a d'Internet. La continuité de connexion est-elle fondamentale ou pouvez-vous supporter une coupure liée à une panne? De la réponse dépend le choix du type d'opérateur, généraliste ou spécialiste du marché des entreprises.

A noter: ces informations sont données à titre indicatif, les offres des FAI changeant rapidement. * Dégroupage: modalité d'accès à la boucle locale de communication. Il peut être partiel, on conserve alors l'abonnement France Télécom et sa ligne téléphonique ; ou total, auquel cas il n'y a plus d'abonnement, et la téléphonie passe uniquement par Internet.

A noter: ces informations sont données à titre indicatif, les offres des FAI changeant rapidement. * Dégroupage: modalité d'accès à la boucle locale de communication. Il peut être partiel, on conserve alors l'abonnement France Télécom et sa ligne téléphonique ; ou total, auquel cas il n'y a plus d'abonnement, et la téléphonie passe uniquement par Internet.

Choisir l'offre la plus adaptée

Si le prix compte plus que tout, il faut s'orienter vers les offres pour les particuliers. Pour des structures comme les TPE, des connexions à 1 ou 2 Mbits/s peuvent suffire. Les premiers prix débutent à partir de 14,90 euros. Mais soyez vigilants sur le contenu de l'offre: dégroupage total ou non, coût de la box, de la résiliation, tarif des appels à la hot line, etc., ce sont ces petits rien qui vont faire la différence.

Si l'on préfère une garantie de débit et de réparation en un temps minimum, il faudra s'orienter vers des offres à destination des professionnels. « C'est sur la qualité de service que se joue la distinction entre les fournisseurs d'accès à Internet pour les particuliers et ceux pour les professionnels. Les entreprises sont nos seuls clients, elles ne sont pas noyées dans le flot commun », commente Christophe Boitiaux, responsable marketing et communication chez Nerim. Ainsi, les FAI spécialistes du marché des professionnels contractualisent la garantie de temps de rétablissement (GTR). En cas de coupure, vous pouvez donc être assurés d'une intervention rapide. Mais ce service a un coût: il faut compter au minimum 70 euros par mois.

Analyser ses besoins de débit

Une fois le type d'offre choisi, il faut ensuite s'interroger sur le débit réellement nécessaire à la société. Ce dernier varie en fonction du nombre de collaborateurs qui utilisent la connexion. Il doit être plus important si vous souhaitez téléphoner via Internet ou recevoir des fax par ce biais. La possibilité de mettre en place une téléphonie par Internet (dite sur IP) doit donc être envisagée au moment du choix de l'opérateur.

Par ailleurs, si vous souhaitez développer votre visibilité en créant votre propre site internet, vous aurez besoin de plus de débit. Là encore, il variera en fonction de votre choix et de vos objectifs: est-ce une simple vitrine ou un site de commerce en ligne sur lequel vous gérez promotions, devis et factures? Autre point important, la situation géographique. Celle-ci influe sur le débit maximum que votre ligne ADSL pourra atteindre. Plus votre société se trouve éloignée du répartiteur du FAI choisi, moins le débit est élevé. «Mais à six kilomètres, on peut quand même obtenir 1 ou 2 Mbits/s », précise Isabelle Audap, responsable communication chez le groupe Iliad, détenteur de Free et d'Alice. C'est au FAI de vous préciser, avant la signature du contrat, à quel débit vous pouvez prétendre. S'il semble trop bas par rapport aux besoins, des solutions alternatives à l'ADSL existent. Dans les zones urbaines qui en sont équipées, les solutions du câble ou de la fibre optique peuvent être pertinentes. Le débit est généralement meilleur et plus stable que celui de l'ADSL, mais les offres sont souvent plus onéreuses. En zone rurale, lorsque la distance du répartiteur est trop importante ou que vous vous trouvez dans une «zone blanche» (autrement dit, qui n'est pas desservie par un réseau internet), vous pouvez opter pour le satellite. «Si cette solution n'est pas généralisée, elle permet un accès au haut débit pour tous selon les volontés du gouvernement. Des subventions existent également pour financer l'installation », explique-ton chez Viveole.

Si vous avez besoin de vous connecter lors d'un déplacement, sachez que certaines offres du marché proposent des solutions de connexions wi-fi nomades. Si des box de l'opérateur se trouvent à proximité, vous avez alors la possibilité de vous connecter via un réseau sécurisé.

Pour finir, il reste un dernier point à bien garder à l'esprit lorsque l'on choisit son fournisseur d'accès à Internet. Vous devez en effet vous demander si ce dernier sera capable de vous accompagner facilement pour faire évoluer votre installation. Par exemple, si dans six mois, vous vous lancez dans une stratégie de commerce en ligne, votre fournisseur sera-t-il toujours adapté à vos besoins?