Mon compte Devenir membre Newsletters

Bars branchés pour mise en beauté express

Publié le par

Des ongles aux sourcils, en passant par le maquillage et les cheveux, les soins ciblés et express sont leur spécialité. Les bars à beauté multiplient l'ouverture de leurs points de vente et s'implantent avant tout dans des zones de transit pour répondre aux attentes d'une clientèle pressée.

Se refaire une beauté entre deux rendez-vous, ou après une journée de travail? Telle est la proposition des bars à beauté. Un concept né en Asie, qui déferle peu à peu sur l'Hexagone. « J'ai découvert ce concept à Singapour. De retour en France, j'ai réalisé une étude de marché et je me suis rendu compte que les clients délaissaient de plus en plus les centres de beauté traditionnels. La raison? Les prestations sont onéreuses, peu flexibles et pas renouvelées », raconte Hugues de Braucourt, fondateur de Benow, une enseigne créée en 2010. La marque propose une cinquantaine de prestations. Le consommateur a ainsi la possibilité de «picorer» et de réaliser un brushing pour 20 euros, une pose de vernis et une retouche maquillage pour 10 euros. Pour capter un maximum de clients, ces nouveaux corners s'implantent dans les lieux de passage, les centres commerciaux, les stations de métro, mais également les gares.

La clé de leur succès? L'absence de rendez-vous, la rapidité des soins et une carte des prix attrayante. « Les clients recherchent des offres express, accessibles mais pas bas de gamme », poursuit Hugues de Braucourt (Benow). La notion de professionnalisme est ainsi primordiale. « Tous nos salariés sont des coiffeurs expérimentés et suivent une formation sur les techniques de coiffage sur cheveux secs », explique Patrick Langer, président de Beauty Bubble, qui a déjà ouvert 30 corners à Paris, Lille, Tours, Bordeaux, Montpellier et Marseille. La promesse de l'enseigne: un brushing sur cheveux secs, en 10 minutes, pour la somme de 10 euros. « Le concept monte en puissance. Nous accueillons une centaine de clients par jour et par point de vente. La clientèle cherche à gagner du temps et de l'argent », assure Patrick Langer. D'autres géants du secteur, à l'image de Séphora ou d'Esthetic Center, s'engouffrent dans la brèche et proposent des bars à beauté pour redynamiser leur image. Depuis le lancement de cette activité, en 2008, Esthetic Center affiche une progression de 20 % de son trafic en point de vente. Ce concept fait fureur et s'apprête à conquérir la sphère du bien-être. Esthetic Center envisage de proposer des prestations express pour des programmes minceur. De quoi donner un peu plus de tonicité au secteur.

A l'image de Beauty Bubble, le concept de bar à beauté essaime dans tout l'Hexagone.

@ BEAUTY BUBBLE

A l'image de Beauty Bubble, le concept de bar à beauté essaime dans tout l'Hexagone.

Devenir franchisé du secteur

- Profil recherché
Commerçant avec un sens aiguisé de l'accueil.
- Investissement
20 000 Euros de droits d'entrée, pas de fonds de commerce.
- Redevance franchise
600 Euros
- Loyer
1 900 Euros
Source: Beauty Bubble.