Mon compte Devenir membre Newsletters

Apprentissage: le plan Bortoo porte ses fruits

Publié le par

Le cap des 500 000 apprentis sera franchi cette année avec deux ans d'avance sur ce qui était prévu par le plan de Cohésion sociale en 2005.

Selon le plan de Cohésion sociale, l'apprentissage favorise l'insertion des jeunes dans l'emploi

Selon le plan de Cohésion sociale, l'apprentissage favorise l'insertion des jeunes dans l'emploi

L'objectif du gouvernement Villepin était de porter le nombre d'apprentis à 500 000 en 2009. Ce sera chose faite «avec deux ans d'avance», a assuré Jean-Louis Borloo, l'ancien ministre de l'Emploi, en mars dernier. A cette date, 405 000 contrats d'apprentissage étaient alors en cours d'exécution, soit 50 000 de plus qu'en 2005. L'apprentissage, une des priorités du plan de Cohésion sociale de 2005, était un outil majeur pour réduire le chômage des moins de 25 ans, qui avoisine toujours 21 % en France, selon le Bureau international du travail. Pour rendre cet objectif réalisable, tout un arsenal de mesures favorisant l'apprentissage a été mis en place: un crédit d'impôt de 1 600 à 2 200 Euros pour les entreprises embauchant un apprenti, une exonération totale des cotisations sociales patronales et salariales pour les entreprises de moins de onze salariés, ou une exonération de la taxe d'apprentissage pour les entreprises employant au moins un apprenti dans l'année et dont la masse salariale est inférieure à 6 fois le Smic annuel.