Mon compte Devenir membre Newsletters

Amenagement du VU: bois ou métal, l'éternel débat !

Publié le par

Gain de productivité, confort d'utilisation, rationalisation de l'équipement, un véhicule utilitaire aménagé dans les règles de l'art, c'est la promesse de plus d'efficacité. Mais en fonction de votre activité, de votre budget et de votre véhicule, faut-il s'orienter vers du bois ou du métal?

Ranger dans les meilleures conditions l'ensemble de votre outillage - notamment le précieux outillage électroportatif -, faire des kilomètres sans avoir l'impression d'être poursuivi par une nuée de crécelles, rationaliser l'espace de votre véhicule utilitaire: les raisons d'investir dans des solutions d'aménagement ne manquent pas. Mais si tout le monde s'accorde sur cette nécessité, il faut encore savoir faire les bons choix. D'un côté se trouve l'aménagement bois qui, traditionnellement, attire les artisans y voyant une solution modulable et bon marché. De l'autre, il y a les aménagements métalliques (alliage ou aluminium) au coût plus élevé, à la mise en oeuvre a priori plus complexe, mais offrant également une meilleure résistance dans le temps. Comment être sûr de trouver le meilleur compromis, de faire le bon choix en sachant s'affranchir des argumentaires commerciaux des aménageurs qui peuvent parfois brouiller un peu les pistes ?

En fonction de l'épaisseur du bois et/ou du type d'aménagement, vous pouvez optimiser l'espace dans votre véhicule utilitaire. Entre sécurité, efficacité et robustesse, le bois permet aussi des personnalisations (lasure, peinture, etc.).

En fonction de l'épaisseur du bois et/ou du type d'aménagement, vous pouvez optimiser l'espace dans votre véhicule utilitaire. Entre sécurité, efficacité et robustesse, le bois permet aussi des personnalisations (lasure, peinture, etc.).

Bois ou métal: des marchés différents...

« Même si le marché français n'est pas véritablement réfractaire aux aménagements métalliques, il faut bien reconnaître que 80 % de nos clients optent pour un aménagement bois », avoue Sophie Lagrue, responsable du service commercial d'Alaska AFPB, spécialiste en aménagement de VU. Une tendance qui est en quelque sorte une spécificité française puisque, comme l'indique Alexandre Petri, responsable du développement Orsy chez Würth, « en Allemagne, dans les pays du Nord de l'Europe, les aménagements métalliques sont très nettement majoritaires ». Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette spécificité. Le premier d'entre eux, et sans doute le plus évident, est la jeunesse relative du marché de l'aménagement de véhicules utilitaires en France. « On ne peut parler véritablement d'un marché organisé que depuis une dizaine d'années environ. Car, auparavant, la plupart des artisans «bricolaient» leurs aménagements eux-mêmes », analyse Sophie Lagrue.

Le second facteur, c'est l'absence de contraintes réglementaires pour les artisans en la matière. « Les grandes sociétés, celles qui ont de nombreux salariés, veulent disposer de certifications ISO. Elles ont l'obligation de respecter un certain nombre de normes assez strictes », précise la responsable du service commercial d'Alaska AFPB. Pour autant, le marché de l'aménagement d'utilitaires se développe. Et, à votre tour, il va être temps de choisir la solution qui répond le mieux à vos besoins.

Le premier élément déterminant entre le bois et le métal, c'est bien évidemment le poids! La contrainte de la charge utile doit être prise en compte. Si le poids de votre aménagement représente, à lui seul, 70 % de la charge utile de votre véhicule, ce dernier ne sera plus en mesure d'accueillir votre matériel dans des conditions normales. «Il ne faut pas perdre de vue que les contrôles des charges, sur autoroute notamment, se sont multipliés ces cinq dernières années. En cas de dépassement, au-delà de l'amende et des pertes de points sur le permis, c'est l'obligation d'abandonner les marchandises pour repartir qui est la plus contraignante», poursuit-elle.

Les aménagements métalliques sont bien évidemment moins lourds que le bois. En fonction de la finition, et du type d'équipement choisi, vous pourrez disposer soit d'aménagements en tôle ou acier (à peu près aussi lourds que le bois), soit en aluminium. Ces derniers, beaucoup plus légers, sont aussi plus onéreux. Outre la seule question de la capacité de chargement, un autre aspect doit être pris en compte: plus vos aménagements sont pesants, plus l'impact sur votre consommation de carburant et sur l'usure des pneus va être important.

Attention à la résistance

Au-delà du poids, il faut encore opter pour l'aménagement qui correspond le mieux à la nature de votre activité et aux contraintes d'entretien. «Les aménagements en bois bruts sont particulièrement salissants, explique Sophie Lagrue. C'est pourquoi nous proposons des aménagements en bois filmé qui permettent même un nettoyage au karcher. » Cependant, chez Würth, qui est un spécialiste des aménagements métalliques, Alexandre Petri estime que l'essentiel est ailleurs: «Les aménagements bois sont par nature moins résistants. Quand un plancher métallique prend un choc, on peut toujours le débosseler, le redresser. Avec le bois, c'est l'éclatement, et il n'y a plus qu'à changer l'élément endom magé!», assure-t-il.

Par ailleurs, avec un aménagement métallique, lors d'un changement de véhicule, il est possible de récupérer ces éléments. Tandis qu'avec le bois, au-delà de deux démontages, le matériel est souvent endommagé. «C'est forcément un argument qui plaide en faveur du métal, soutient Alexandre Petri. Car le surcoût lié au métal est alors lissé sur plusieurs années. Et ce, sans même évoquer des considérations écologiques. » Notez par ailleurs que les solutions en métal sont toutes soumises à des crash-tests dont les résultats permettent de bénéficier de rabais auprès de certaines sociétés d'assurances et de subventions de la part de Carsat locales (Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé au Travail), représentant jusqu'à 50 % des coûts liés aux aménagements.

Choisir ses équipements... et son aménageur

Enfin, tous les métiers ont leurs exigences propres. «Nous déconseillons toujours le bois à un plombier, par exemple, car s'il est amené à transporter certaines matières odorantes, et que ces substances sont renversées, les odeurs vont imprégner l'aménagement», assure Alexandre Petri. De la même façon, certaines professions impliquent le transport de matériaux particulièrement pesants. Dans ce cas, il faut s'orienter vers des aménagements plus légers. « Une fois encore, les plombiers qui transportent à la fois leur outillage, mais également des tubes de cuivre, des raccords, etc., emmènent avec eux beaucoup de poids. C'est une contrainte à prendre en compte», complète Sophie Lagrue.

Dans le choix des solutions d'aménagement, il faut évidemment s'intéresser à la nature des matériaux que l'on transporte et opter, éventuellement, pour des équipements destinés à la sécurisation des marchandises et outils transportés. Serrures, accessoires, doubles portes métalliques: les solutions sont variées. Dans tous les cas, mieux vaut prendre conseil avec les aménageurs qui sauront vous orienter en prenant en compte les spécificités de votre métier, comme ce que vous transportez, l'endroit où les véhicules sont garés, ou bien encore la clientèle à laquelle vous êtes confronté. «Nous savons d'expérience que, dans certains cas, les clients voient comme un gage de sérieux et de qualité l'aménagement soigné du véhicule, indique Sophie Lagrue. Cela impacte l'image de l'entreprise, sa fiabilité et la minutie qu'elle portera à la réalisation de la mission qui lui est confiée!»

Si vous vous orientez vers un aménageur comme Würth, un conseiller se déplace dans vos locaux et, à l'aide d'un logiciel, réalise des simulations 2D/3D pour définir les aménagements les mieux adaptés à votre VU. Chez Alaska, grâce à un ingénieux système de gabarit, les solutions sont adaptables très aisément à votre véhicule. Hormis dans le cas de demandes très spécifiques, votre VU n'est jamais immobilisé plus de quelques heures. Un dernier argument qui devrait vous donner envie de sauter le pas.