Mon compte Devenir membre Newsletters

Alternance et stage: ce que prévoit la nouvelle loi Cherpion

Publié le par

Donner envie aux jeunes de choisir l'alternance. C'est l'un des objectifs du gouvernement pour développer cette filière. La nouvelle loi Cherpion a notamment créé une carte «étudiant des métiers». Disponible dès cette rentrée scolaire, elle devrait offrir une vraie «reconnaissance à l'alternance», estime l'Assemblée permanente des chambres de métier et d'artisanat (APCMA). Elle permet notamment aux apprentis de bénéficier des mêmes réductions tarifaires (logement, transport, santé, culture, Crous...) que les étudiants de l'enseignement supérieur.

Deuxième point pour développer l'alternance: la mobilisation des entreprises. Elles bénéficient d'aides à l'embauche particulièrement incitatives. Parmi celles-ci, l'instauration du dispositif «zéro charge» pendant un an pour toute embauche supplémentaire d'un jeune sous contrat d'apprentissage ou de professionnalisation pour les PME de moins de 250 salariés.

Malgré ces nouveaux leviers, l'APCMA juge «nécessaires une réforme en profondeur de l'orientation des jeunes et l'harmonisation de la politique de développement du gouvernement avec celle des régions» pour pouvoir atteindre l'objectif fixé à 600 000 apprentis pour 2015.

A noter, par ailleurs, que les stages en entreprise dans le cadre de la scolarité sont mieux encadrés. Leur durée est désormais limitée à six mois par année d'enseignement. Enfin, pour un stage au sein d'une même société de plus de deux mois consécutifs ou se déroulant au cours d'une même année scolaire ou universitaire, l'employeur est obligé de verser une gratification au stagiaire.