Mon compte Devenir membre Newsletters

5 raisons d'avoir recours à l'intérim

Publié le par

C'est la période des fêtes de fin d'année et vous manquez de bras? L'un de vos vendeurs est en arrêt maladie pour deux mois? Autant de situations où l'usage de l'intérim vous permet de pallier un manque de main-d'oeuvre.

@ Manpower

1 Gérer l'imprévisible

Les contrats à durée déterminée (CDD) et les contrats d'intérim confèrent de la souplesse aux entreprises qui font face à des besoins non planifiés en main-d'oeuvre. Dans certains cas, il est préférable de privilégier l'intérim. Lorsque l'un de vos salariés tombe malade et nécessite d'être remplacé au pied levé, par exemple. Son avantage premier? La réactivité des agences de travail temporaire. «Un simple coup de fil et vous êtes assurés d'avoir quelqu'un dans votre boutique le matin suivant», assure Jean-François Picq, directeur commercial de la branche logistique et commerce chez VediorBis.

2 Gagner du temps

Dans des cas prévus ou prévisibles (congé maternité, périodes de forte affluence comme les soldes ou les fêtes de fin d'année, etc.), vous pouvez a contrario planifier votre recrutement. Dans ce cas, le premier réflexe consiste à recourir au CDD. Car trouver du personnel demande du temps et des moyens. Dans la mesure où vous n'avez personne sous la main, vous allez devoir passer une annonce, trier les CV, recevoir les candidats en entretien, et cela pour un résultat incertain. En faisant appel à une agence d'intérim, vous vous débarrassez de ces contraintes en profitant de son vivier de candidats. «A chacun son métier, souligne Jean-François Picq de VediorBis. Le nôtre, c'est le recrutement de main-d'oeuvre qualifiée. Pour ce faire, nous disposons de moyens importants, de temps, d'outils performants et déficelles que les dirigeants de petites entreprises ne maîtrisent pas.»

Autre avantage: dans le cas où l'intérimaire ne correspond pas au poste ou ne s'est pas présenté, votre agence de travail temporaire le remplace vite et sans surcoût. Dans le cadre d'un CDD, vous devez y mettre fin reprendre le recrutement à zéro.

A savoir

Quel coût pour l'intérim?
La solution de l'intérim apparaît de prime abord plus onéreuse que le recours au CDD. En effet, la facture éditée par l'agence d'intérim correspond au salaire de l'intérimaire, aux charges sociales associées, à la marge commerciale de l'agence d'intérim aussi appelée coefficient de facturation et aux indemnités de fin de contrat et de congés payés qui sont égales chacune à 10% de la rémunération totale brute due au salarié. En comparaison, la rémunération d'un CDD apparaît moins coûteuse puisque vous n'avez pas à payer le coefficient multiplicateur, de 2 à 2,3 du salaire brut, appliqué par l'agence d'intérim. Un coefficient variable selon la rareté du profil recherché et selon l'agence. «Dans l'absolu, il est négociable. Cependant, souvent un artisan ne dégage pas un volume de chiffre d'affaires suffisant pour pouvoir négocier», déplore Franck Didier, expert-comptable du cabinet nancéen Enerys, membre de France Défi.
Cependant, pour comparer l'intérim équitablement avec le CDD, vous devez ajouter dans la balance les coûts cachés, générés par le recrutement d'un CDD en direct, l'élaboration de son contrat de travail, la visite médicale à faire passer, etc. «Si un CDD de deux jours est tout à fait possible, plus on est sur une courte durée, moins son coût s'amortit dans le temps», souligne Franck Didier, expert comptable à Nancy.

Législation

Les cas où vous pouvez recourir à l'intérim
Les situations permettant d'avoir recours au travail temporaire sont définies par la loi. L'employeur peut l'envisager pour remplacer un salarié permanent absent, pour pallier un accroissement temporaire de l'activité ou pour pourvoir un emploi à caractère saisonnier. En revanche, un intérimaire ne doit en aucun cas occuper un emploi durable lié à l'activité normale de l'entreprise.
Il est également interdit d'utiliser l'intérim pour remplacer un salarié gréviste, pour exécuter des travaux dangereux ou pour l'embauche sur un même poste à la suite d'un licenciement économique.

3 Profiter d'un contrat souple

Autre élément en faveur de l'intérim: la flexibilité du contrat. Il existe par exemple une mention appelée «période de souplesse», spécifique au contrat d'intérim. Sans faire d'avenant au contrat, elle vous permet d'avancer ou de reporter le terme de la mission dans la proportion d'un jour pour cinq jours ouvrés, avec un maximum de dix jours. Une flexibilité que l'on retrouve également dans la reconduite du contrat qui peut se faire du jour au lendemain. Le chantier avance plus vite que prévu? La rupture du contrat avant son terme peut être négociée dans la mesure où l'intérimaire n'est pas lésé et peut être «reclassé» dans une autre entreprise au même salaire et dans la même zone géographique. De même, si l'intérimaire est lui-même absent plusieurs jours, vous n'en supportez pas les conséquences: l'agence d'intérim ne vous facture que les heures travaillées et peut le remplacer si vous le souhaitez.

4 Diminuer les risques

En délégant le contrat de travail à une agence d'intérim, vous vous appuyez sur un réseau de professionnels en ressources humaines et en droit du travail. Vous diminuez ainsi les risques législatifs et donc prud'homaux. «Les petites entreprises sont souvent démunies face au recrutement, explique Fabienne Bernert, responsable de l'agence Manpower d'Argenteuil. Par simple méconnaissance, elles peuvent omettre des éléments dans une procédure d'embauché ou de licenciement d'un CDD. Une erreur qui peut être lourde de conséquences.»

5 Limiter sa masse salariale

Le contrat d'intérim est passé entre le salarié et l'agence de travail temporaire. En clair, c'est cette dernière qui devient son employeur, il ne fait donc pas partie de votre masse salariale. Ni de votre effectif, sauf dans le cas du calcul qui déclenche le taux de cotisation de la participation à la formation professionnelle continue. Ce qui n'est pas le cas d'un CDD qui est comptabilisé à la fois dans votre effectif et dans votre masse salariale. Or, cette dernière sert d'assiette à différentes taxes comme la taxe d'apprentissage et, pour les entreprises de plus de dix salariés, la taxe sur la formation continue et celle sur l'investissement obligatoire dans la construction.

En outre, la dépense d'intérim étant classée d'un point de vue comptable dans les charges externes, elle vient minorer la valeur ajoutée produite par votre entreprise. Valeur ajoutée qui sert de base au possible dégrèvement de la taxe professionnelle en fonction de la valeur ajoutée. Ce qui peut représenter une économie de 3,5% du montant de la dépense d'intérim.