Mon compte Devenir membre Newsletters

40 % des indépendants retraités travaillent

Publié le par

Près de deux indépendants sur cinq, de 60 ans et plus, affiliés au Régime social des indépendants (RSI), cumulaient un emploi et une retraite fin 2008. C'est ce que révèle l'étude menée conjointement par le RSI et l'assurance retraite, publiée le 9 mars dernier.

Comment expliquer ce chiffre? Les évolutions législatives semblent avoir influencé les assurés, qui optimisent leur départ à la retraite. D'abord, depuis la réforme de 2003, les indépendants qui poursuivent ou débutent une activité non salariée au-delà de l'âge légal de la retraite peuvent liquider leur pension au régime général sans condition (ni interruption d'activité, ni plafond de cumul entre revenu d'activité et pension). En 2009, la loi de financement de la Sécurité sociale a de nouveau assoupli le dispositif. Depuis, le travailleur non salarié peut cumuler entièrement pensions, RSI et régime général (en moyenne 70 % de son salaire avec les régimes complémentaires) et les revenus tirés de son activité professionnelle. Il doit cependant remplir deux conditions. Avoir liquidé ses pensions de vieillesse personnelles auprès de la totalité des régimes légaux complémentaires (en France et à l'étranger). Et avoir atteint l'âge de 65 ans, ou 60 ans s'il justifie de la durée d'assurance requise pour le versement d'une pension à taux plein.

Deux principaux profils d'actifs se dégagent de l'enquête. Le premier, qui représente les trois quarts de la population concernée, correspond à des personnes en activité en tant qu'indépendants au moment de la liquidation de leur pension salariée. La pension versée par le régime général au titre de leur carrière salariée constitue alors un complément de ressources qui vient s'ajouter au revenu généré par l'activité indépendante. Le second profil concerne, à 22 %, des salariés qui ont commencé une activité indépendante après avoir liquidé leur pension. Dans ce cas précis, les revenus procurés par les activités professionnelles sont faibles. Plusieurs raisons à cela: la jeunesse de l'entreprise, la durée consacrée à cette activité et, peut-être, le manque d'expérience.