Mon compte Devenir membre Newsletters

3 questions à Stéphane Chérel, directeur du développement international de l'enseigne Brioche Dorée

Publié le par

La Brioche Dorée a ouvert en octobre 2010 deux franchises au Caire, en Egypte. La révolution, en janvier dernier, a secoué l'économie. Si l'impact a été désastreux les premières semaines, l'activité semble revenir progressivement à la normale. Le point avec Stéphane Chérel.

1. Votre activité a-t-elle été impactée par les événements?

La révolution égyptienne a débuté le 25 janvier 2011 et a surpris tout le monde. Les manifestations au Caire et à Alexandrie se sont transformées en émeutes. Conséquence directe: fin janvier, nos commerces ont baissé leur rideau pour des raisons de sécurité. Nos deux boutiques implantées au Caire ont rouvert leurs portes le 13 février. La boutique d'Alexandrie est, quant à elle, définitivement restée fermée. Ce ralentissement de l'activité s'est poursuivi jusqu'à début avril. Notre chiffre d'affaires a été divisé par deux sur cette période. Les mouvements sociaux ont également entravé l'approvisionnement des produits de base et la production de nos viennoiseries. La population s' étant ruée dans les magasins avant les émeutes, il était difficile de trouver des oeufs et du chocolat.

2. Comment vous êtes-vous organisé après les événements?

Nos deux boutiques situées dans un centre commercial du Caire ont été épargnées par les violences. Nous avons donc pu réinvestir les lieux mi-février, produire et proposer à la vente 70 % de notre gamme. Une majorité de nos salariés s'est toutefois absentée pendant plusieurs jours pour reconstruire et prêter main-forte à d'autres enseignes du groupe, saccagées pendant les manifestations.

3. Quelles sont vos perspectives de développement en Egypte?

Plus de sept mois après la révolution, les stigmates des événements sont peu visibles. Je reste confiant car ce pays, qui compte plus de 80 millions d'habitants, s'ouvre à la mondialisation. La croissance et la consommation restent donc dynamiques, et les Cairotes sereins. Le taux de fréquentation s'est stabilisé en avril et semble même repartir légèrement à la hausse depuis le mois de mai, avec un peu plus de 400 clients par jour. Dans ce contexte, l'enseigne prévoit l'ouverture de trois nouveaux points de vente en 2012.